Battle Rabbits en mars chez Doki-doki

News_Smg12k7o2oXUZfj
Les éditions Doki-Doki ont annoncé le retour du duo Ameichi (07-Ghost), composé de AMEMIYA Yuki & ICHIHARA Yukino, en France avec leur nouveau titre fantastique en 4 tomes : Battle Rabbits.

  
Battle Rabbits
Dessins de
ICHIHARA Yukino et Scénario de AMEMIYA Yuki, formant le duo Ameichi.
La série, pré-publiée dans le magazine Comic ZERO-SUM de l’éditeur japonais Ichijinsha entre 2014 et 2016, est terminée au Japon en 4 tomes, le premier tome paraîtra courant mars 2017 en France chez les éditions Doki-Doki au prix de 7,50€.

Synopsis :
Les vrais protecteurs de la Terre ne sont pas comme vous l’imaginiez !

Kaguya a vu son père se faire assassiner par un “démon” lorsqu’il était enfant. Devenu lycéen, il croise une jeune fille étrange, Mao, qui affirme être une “battle rabbit”, un être venu de la lune pour protéger la Terre. Une rencontre explosive, puisqu’elle le prend pour un envahisseur et tente de le neutraliser. C’est alors qu’un Orgg, un démon ressemblant à s’y méprendre à celui qui a tué le père de Kaguya, apparaît devant eux ! Ivre de vengeance, Kaguya se lance dans un combat qui tourne mal. Mais tout à coup un étrange pouvoir se révèle en lui…

Les Royaumes Carnivores en mars chez Akata

News_8XFsNIdOfGGls9X
Les éditions Akata ont annoncé il y a quelques jours l’arrivée en mars prochain du seinen en 3 tomes Les Royaumes Carnivores de HATA Yui. Une série d’action naturaliste époustouflante qui met en scène des animaux… pour mieux parler des comportements humains : totalitarisme, consumérisme, sexualité, action individuelle mais aussi rapport à l’alimentation…

 
Les Royaumes Carnivores (Jasmin)
Dessins et Scénario de HATA Yui.
La série, pré-publiée dans le magazine Miracle Jump de l’éditeur japonais Shūeisha entre 2014 et 2016, est terminée au Japon en 3 tomes, le premier tome paraîtra le 09 mars 2017 en France chez les éditions Akata au prix de 7,95€.

Synopsis :
Dans un monde dirigé par la tribu royale, la famille des Lions, les carnivores règnent d’une main de fer sur les autres espèces animales. Véritables tortionnaires sans pitié, ils ne considèrent les espèces végétariennes que comme leur nourriture évidente. Et si la tribu des gazelles de Thomson est épargnée, c’est pour une seule et unique raison : les lions n’aiment pas le goût de leur chair. Asservies au rang d’esclaves, les gazelles servent hélas trop souvent de défouloir à la colère de leurs maîtres. Un jour, face à tant cruauté et à la tyrannie, Buena, jeune gazelle de Thomson, décide de se lever ! Commence alors son voyage, sa quête… à la recherche de la dernière guépard blanche de son espèce, la seule à pouvoir l’aider dans sa lutte.

To Your Eternity en avril chez Pika

News_5Ttq3AuXTlPbPMC
Après le succès de A Silent Voice, ŌIMA Yoshitoki est de retour en France aux éditions Pika avec son nouveau titre, To Your Eternity, un shônen fantastique à l’atmosphère mystérieuse.

Cette nouvelle série compte pour l’instant 8 chapitres au Japon. Les quatre premiers chapitres seront disponibles en français dès le 13 janvier prochain en numérique sur toutes les plateformes légales de lecture numérique et les e-libraires. Le premier chapitre sera gratuit et les suivants seront disponibles au prix de 0,49€ le chapitre.

Les chapitres 5 à 8 seront mis en ligne le 18 janvier. Le 9ème chapitre, quant à lui bénéficiera d’une publication simultanée avec le Japon le 18 janvier également. À partir du 18 janvier, vous pourrez donc lire cette série en même temps que les lecteurs japonais à raison d’un chapitre par semaine. Le tome 1 quant à lui paraîtra le 19 avril prochain.

 
To Your Eternity (Fumetsu no Anata e)
Dessins et Scénario de
ŌIMA Yoshitoki.
La série, pré-publiée dans le Weekly Shōnen Magazine de l’éditeur japonais Kōdansha depuis 2016, est encore en cours au Japon avec bientôt 1 tome, le premier tome paraîtra le 19 avril 2017 en France dans la collection Shōnen des éditions Pika au prix de 6,95€.

Synopsis :
“C’est à l’épreuve de la réalité que je saurai ce que je suis… Voilà pourquoi mon voyage commence.”

Un être immortel a été envoyé sur Terre. Il rencontre d’abord un loup puis un jeune garçon vivant seul au milieu d’un paysage enneigé. Ainsi commence le voyage de l’Immortel, un voyage fait d’expériences et de rencontres dans un monde implacable…

Moving Forward en mars chez Akata

News_6aUJqxDoBJaDI1j
Les éditions Akata ont annoncé il y a quelques jours l’arrivée en mars dans leur catalogue de l’auteure NANAJI Nagamu (Parfait-Tic!, Koibana) avec le shōjo mature et poétique, Moving Forward. Soutenu par un travail graphique détaillé, notamment au niveau des décors, Moving Forward explore les questions du passage à l’âge adulte, mais aussi du deuil (personnel ou national) et de la place de l’art dans l’épanouissement individuel.

 
Moving Forward (Aruitō)
Dessins et Scénario de
NANAJI Nagamu.
La série, pré-publiée dans le  magazine Margaret de l’éditeur japonais Shūeisha entre 2012 et 2015, est terminée au Japon en 11 tomes, les deux premiers tomes paraîtront simultanément le 09 mars 2017 en France chez les éditions Akata au prix de 6,95€.

Synopsis :
Sourire pour quoi ? Sourire pour qui ?

Pour masquer ses blessures… ou exprimer sa joie ?

Kuko, jeune lycéenne, affiche toujours un sourire radieux ! Mais autour d’elle, personne ne semble soupçonner que derrière cette apparente bonne humeur se cache une profonde douleur. Ni son père. Ni Kiyo, son voisin métisse. Ni Ibuki, son amie d’enfance fan de shôjo mangas. Seul Outa, jeune étudiant en école d’art, réussit à lire en elle, au-delà des apparences. Car en réalité, depuis sa plus tendre enfance, Kuko souffre d’une absence : de celle d’une mère décédée lors du grand séisme de Kobé. Alors, pour exorciser tout son mal-être, la jeune fille aime tenir son blog photo, sur lequel elle poste « sa vision du monde », à travers le regard des animaux. Mais l’arrivée dans son quartier d’un garçon plus perspicace que les autres pourrait bien chambouler son quotidien…

Le one-shot Empress of Flame en avril chez Delcourt/Tonkam

News_meu9MVRdBxlcFvN
Les éditions Delcourt/Tonkam ont récemment annoncé l’acquisition du one-shot Empress of Flame de MINAKUCHI Takashi, issu de la série de light novels de ARAKI Shin & MORISAWA Haruyuki.


Empress of Flame (Eiyū Kyōshitsu – Honō no Jotei)
Dessins et Scénario de
MINAKUCHI Takashi, d’après l’œuvre originale de ARAKI Shin & MORISAWA Haruyuki.
Le one-shot a été pré-publié dans le magazine Ultra Jump de l’éditeur japonais Shūeisha en 2015, il paraîtra courant avril 2017 en France aux éditions Delcourt/Tonkam.

Synopsis :
Ex héros dépossédé de ses pouvoirs après avoir terrassé l’empereur du Mal, Blade est redevenu un étudiant ordinaire dans une académie d’élite qui forme les futurs héros. Dans le collimateur d’Arnest, meilleure élève de l’académie et surnommée Empress of flame, Blade découvre que la jeune fille et son épée cachent un mystérieux secret.

Romantic Memories en avril chez Soleil Manga

News_St25B8FGWCBKLEj
Les éditions Soleil Manga nous annoncent l’arrivée en avril prochain du s​hōjo en quatre tomes, Romantic Memories de HOSHIMORI Yukimo.


Romantic Memories (Sora to Kimi to.)
Dessins et Scénario de
HOSHIMORI Yukimo.
La série, pré-publiée dans le Sho-Comi de l’éditeur japonais Shōgakukan entre 2014 et 2015, est terminée au Japon en 4 tomes, le premier tome paraîtra courant avril 2017 en France dans la collection Shōjo des éditions Soleil Manga.

Synopsis :
Sora est une jeune fille qui croque la vie à pleines dents. Elle aime passer ses journées avec son groupe d’amis qu’elle fréquente depuis le collège. Pour elle, l’amitié compte plus que tout, même plus que l’école et l’amour! Cependant, elle n’est pas complètement insensible à Hacchi, son meilleur ami toujours perdu dans ses pensées. Il se serait même passé quelque chose entre eux… La nostalgie des bons moments passés avec lui la fera-t-elle craquer à nouveau ?

Le one-shot Mother's Spirit en février chez Taifu Comics

News_q1tGMX4bkTXI9Cq
Les éditions Taifu Comics viennent d’annoncer la parution du one-shot Mother’s Spirit de Enzō, une nouvelle auteure qui rejoint le catalogue de l’éditeur.

Avec Mother’s Spirit, Enzō aborde la thématique des différences culturelles en nous proposant de suivre le voyage d’un jeune guerrier lutah venu étudier à Tokyo grâce à un programme d’échange international.

C’est en partant de ce choc culturel que la mangaka décide de nous faire suivre les aventures tokyoïtes de cet étudiant pas comme les autres. Au-delà de la barrière de la langue, c’est également des us et coutumes, un mode de vie, un nouveau climat et bien d’autres choses auxquels va devoir s’adapter notre jeune Lutah. Des différences qui donneront lieu à des situations drôles et touchantes qui se mueront en leçons de vie et de tolérance : prendre le temps d’apprendre à connaître l’autre, respecter les différences de chacun, etc.

Afin de faire passer plus facilement ces messages, l’auteure s’amuse à casser l’image stéréotypée de ses personnages. Ainsi, le fier guerrier se met à agir comme un enfant apeuré face à cette nouvelle culture. À côté, son tuteur à la stature moins imposante se retrouve dans la position du protecteur. Cette inversion des rôles vient agrémenter un récit qui se conclue par un message universel : l’amour se fiche des différences, l’amour n’a pas d’étiquettes.

 
Mother’s Spirit
Dessins et Scénario de
Enzō.
Le one-shot a été pré-publié dans le magazine Chara Selection de l’éditeur japonais Tokuma Shoten entre 2014 et 2015, il paraîtra le 23 février 2017 en France dans la collection Yaoi des éditions Taifu Comics au prix de 8,99€.

Synopsis :
Contraint par le président de son université d’héberger un étudiant étranger, Ryôichirô est loin de se douter que cet invité va bouleverser son paisible quotidien. Qaltaqa est originaire d’une tribu qui vit à l’écart de toute civilisation. À son arrivée au Japon, ce jeune et fier guerrier est complètement perdu dans ce nouvel environnement. En plus de ne pas comprendre un mot de japonais, la moindre technologie l’effraie. Obligé de le surveiller tous les jours, Ryôichirô est exaspéré par cette situation. Cependant, la peur qui s’affiche sur le visage de Qaltaqa commence peu à peu à l’attendrir.

Love in Progress en mars chez Soleil Manga

News_rHXKeaKIzD2YLAk
Les éditions Soleil Manga viennent d’annoncer l’arrivée en mars prochain du shōjo Love in Progress de SATONAKA Mika, qui nous fera suivre les premiers pas en amour de l’héroïne, Hinako.


Love in Progress (Hinadori no Waltz)
Dessins et Scénario de
SATONAKA Mika.
La série, pré-publiée dans le magazine Margaret de l’éditeur japonais Shūeisha depuis 2014, est encore en cours au Japon avec 7 tomes pour le moment, le premier tome paraîtra courant mars 2017 en France dans la collection Shōjo des éditions Soleil Manga.

Synopsis :
Hinako n’a jamais été très douée avec les garçons et a toujours fréquenté des écoles pour filles. C’est pourquoi aujourd’hui, alors qu’elle s’apprête à débuter sa nouvelle vie de lycéenne dans un établissement qui ne compte que quatre filles, elle est un peu nerveuse… En classe, elle se retrouve assise à côté de Mizuki, un garçon très taquin, et quant au délégué, Shun, il ne cesse de lui lancer des regards de mépris… Comment doit-elle interpréter le comportement de ces garçons ?

Je voudrais être tué par une lycéenne en mars chez Delcourt/Tonkam

News_cPTnRhb3ONmvYjM
C’est la semaine dernière que les éditions Delcourt/Tonkam ont annoncé l’acquisition de la série en 2 tomes de FURUYA Usamaru au titre très évocateur, Je voudrais être tué par une lycéenne.


Je voudrais être tué par une lycéenne (
Joshikōsei ni Korosaretai)
Dessins et Scénario de
FURUYA Usamaru.
La série, pré-publiée dans le magazine Go Go Bunch de l’éditeur japonais Shinchōsha entre 2013 et 2016, est terminée au Japon en 2 tomes, le premier tome paraîtra courant mars 2017 en France aux éditions Delcourt/Tonkam.

Synopsis :
Haruto Higashiyama n’est excité que par le risque de se faire tuer par une lycéenne. Cet autassassinophe est donc devenu professeur dans l’espoir de pouvoir être un jour mis à mort par une lycéenne. Il jette son dévolu sur une de ses élèves, rêvant d’être assassiné de ses douces mains de jeune fille. Il prépare alors son plan minutieusement, révélant petit à petit sa personnalité pour le moins grotesque…

Présentation de Reine d’Égypte à paraître chez Ki-oon

News_VmGWXT738GgQoqW
C’est la semaine dernière que les éditions Ki-oon ont révélé leur nouvelle collection Kizuna, aujourd’hui l’éditeur présente le premier titre qui y paraîtra dès le mois de mars 2017 : Reine d’Égypte de INUDOH Chie.

À une époque où la coutume voulait que seuls les hommes puissent accéder au titre de pharaon, une femme a lutté pour changer l’ordre établi et a réussi contre toute attente à devenir la première grande souveraine de l’histoire de l’humanité : Hatchepsout !

INUDOH Chie a toujours mis des femmes de caractère au centre de ses œuvres. Pour sa nouvelle série, elle veut s’attaquer à l’Histoire avec un grand H, à travers un personnage au destin hors du commun. C’est comme ça qu’elle découvre Hatchepsout, la première femme à être devenue pharaon. C’est la révélation : cette reine sera son héroïne ! À grand renfort de documentation, la mangaka fait revivre l’Égypte ancienne dans toute sa splendeur.

 
Reine d’Égypte (Aoi Horus no Hitomi)
Dessins et Scénario de
INUDOH Chie.
La série, pré-publiée dans le magazine Harta de l’éditeur japonais Enterbrain depuis 2015, est encore en cours au Japon avec 2 tomes pour le moment, le premier tome paraîtra le 09 mars 2017 en France dans la collection Kizuna des éditions Ki-oon au prix de 7,90€.

Synopsis :
C’est le début d’une nouvelle ère dans l’Égypte des pharaons : le mariage de la jeune Hatchepsout et de son demi-frère Séthi fait de ce dernier l’héritier légitime du trône, sous le nom de Thoutmosis II. Représentants des dieux sur terre, ils resplendissent sous leurs parures et forment à première vue un couple parfait. Seulement, sous ses airs d’épouse idéale, Hatchepsout cache une colère profonde… Elle ne veut pas être simple reine, mais plutôt devenir pharaon elle-même, comme son guerrier de père ! Enfant, elle ne cessait d’humilier Séthi au combat à l’épée, et elle est imbattable au tir à l’arc. Pourquoi ne serait-elle pas digne d’accéder au rang suprême, juste parce qu’elle est née femme ? Pour Hatchepsout commence alors un combat pour s’affranchir des conventions ancestrales d’une des plus grandes civilisations du monde !